La recherche

vidéo du Dr Sébastien Héritier



Le point sur la recherche par le Dr Sébastien héritier. La vidéo est sur you tube:

https://www.youtube.com/watch?v=mQTfMF8ccFw



Article publié le 28/11/2017 par Administrateur



Historique de la recherche sur l'histiocytose



fonds et recherche 

 

                  LIRE l'historique



Article publié le 06/08/2016 par Administrateur



La recherche a besoin de fonds...



 

Pour faire un don : voir le formulaire en ligne.



Article publié le 26/02/2015 par Administrateur



La recherche fondamentale



NB.

Pour actualisation récente, visitez le site des médecins (logo GEH). Rubrique "recherche": ce qui a été fait - en cours.

Historique (suite de l'interview du Dr Donadieu):

La recherche avance, mais très lentement pour plusieurs raisons liées à la maladie elle-même. Usuellement plusieurs moyens existent pour faire progresser les connaissances sur les maladies. Un des moyens est le modèle animal de la maladie qui correspond exactement à la maladie humaine. Mais cela n'est pas réalisable dans le cas de l'histiocytose. L'autre moyen est la culture des tissus porteurs de la maladie ; mais en raison de contraintes biologiques, nous n'arrivons pas à reproduire cette maladie en éprouvette. On est donc obligé d'avancer sur des prélèvements faits lors du diagnostic. Cela nous oblige à travailler sur de toutes petites quantités de tissus. Il faut avec cela essayer de débobiner tous les fils de cette maladie. Ce n'est pas quelque chose de très simple. Et ce l'est d'autant moins que cette maladie étant rare, ces prélèvements sont dispersés. Il y a donc toute une série de problèmes d'ordre logistique à résoudre avant de commencer à réfléchir sur le fonctionnement de cette maladie.

 

En 2005, les travaux de recherche fondamentale se sont fédérés, avec le réseau de recherche clinique pour un projet dénommé EPILCH2005. Il associe le réseau clinique (c’est-à-dire le registre des patients), et 3 équipes de recherche, une d’épidémiologie (registre des leucémies et lymphomes de l’enfant), une de virologie (Unité Inserm, Madame Joab, Hôpital Saint-Louis) et une d’immunologie et de génétique impliquée dans des travaux sur les cellules dendritiques (Unité Avenir Inserm, Laboratoire d’Anapath, Docteur Geissmann, Hôpital Necker). Ce projet de 3 ans est financé par le GIS maladies rares et des fonds de l’Agence Nationale de la Recherche. Il vise à connaître les déterminants de l’apparition de l’histiocytose.

Impact de la recherche sur la cellule de Langerhans

Cette question concerne la biologie et l'immunologie. Parmi les cellules du sang on trouve les globules blancs, chargés de la défense immunitaire. C'est un ensemble complexe de cellules qui ont des rôles variés dans le système immunitaire. Par exemple, dans certains cas, celui-ci agit de façon très spécifique - c'est-à-dire que le système est dirigé contre un “microbe”ou une substance particulière. Ce type de défense est celle stimulée par les vaccins. Schématiquement elle repose sur les lymphocytes qui sont présents dans le sang et dans les ganglions. Il existe aussi des fonctions peu ou pas spécifiques, dirigées contre des microbes ou des substances étrangères au corps sans distinction. Ces fonctions sont prises en charge par d'autres globules blancs, en premier lieu les polynucléaires neutrophiles, mais aussi les monocytes. Dans les faits, le système immunitaire suppose une coopération de ces différents acteurs. En particulier, la défense immunitaire spécifique (assurée par les lymphocytes) suppose une mise en action d'une partie du système immunitaire non spécifique. Celle-ci est constituée par les cellules dites présentatrices d'antigène ; ce sont très précisément les cellules dites dendritiques, dont font partie les cellules de Langerhans. L'importance de ces cellules présentatrices d'antigène a été longtemps ignorée car elles sont difficiles à étudier. Mais il s'avère qu'elles ont une part importante dans plusieurs situations, par exemple dans la défense contre les infections par certains microbes comme la tuberculose, mais aussi dans le cancer. Il se trouve que l'histiocytose langerhansienne est pratiquement la seule maladie humaine de ce système cellulaire. Arriver à comprendre cette maladie représente un outil fort utile pour comprendre la biologie de ces cellules et les moyens de les réguler, dans le cas de l'histiocytose langerhansienne, mais aussi, pourquoi pas, dans d'autres circonstances bien plus fréquentes comme la défense immunitaire anticancéreuse par exemple. L'impact potentiel de la compréhension de ce type de maladies apparaît donc assez large.



Article publié le 16/12/2010 par Administrateur
Dernière modification le 08/08/2012 par Administrateur



Les partenaires de la recherche (extrait interview Dr Donadieu)



La Société française des cancers de l’enfant

Concernant l'histiocytose langerhansienne, le projet est porté par un groupe de médecins. Au départ, nous sommes tous issus de la Société française d'oncologie pédiatrique qui s’est transformée en 2002 en Société française des cancers de l’enfant. Cette organisation regroupe les différents services de France qui soignent les enfants qui, pour parler schématiquement, traitent des enfants souffrant d'un cancer. Ces praticiens, dans ce réseau qui compte à peu près trente-cinq centres en France, étaient confrontés au problème du traitement de différentes maladies. Ils se sont progressivement différenciés en sous-groupes de travail. L'un de ceux-ci est un groupe collégial qui réfléchit à améliorer le traitement pour les patients atteints d'histiocytose et qui s'est dénommé Groupe d'étude des histiocytoses.
Par la suite, d'autres composantes se sont associées à ce noyau, et tout particulièrement des médecins d'adultes, des médecins internistes (les généralistes hospitaliers à même de recevoir des patients adultes) et d'autres spécialistes.

Le Groupe d'Etude des Histiocytoses (G.E.H.)

Le G.E.H. est une structure française qui fédère des médecins impliqués à différents titres dans la prise en charge des patients, ou dans la recherche biologique sur cette maladie. Le groupe compte des pédiatres essentiellement oncologues ou hémato-oncologues, un endocrinologue (spécialiste des hormones), des dermatologues, des biologistes concernés par l'expertise de la maladie (anatomo-pathologistes), et des chercheurs biologistes qui peuvent venir travailler avec nous. L'intérêt de travailler dans une petite association très spécifique de la maladie, est de mettre en commun nos moyens, et d'essayer d'organiser le réseau de médecins qui n'appartiennent pas forcément au groupe, mais sont amenés à suivre des patients. Cela permet à ces médecins d'avoir des informations les plus à jour possible sur cette maladie, de rassembler, de drainer aussi les prélèvements pour la recherche.


Article publié le 16/12/2010 par Administrateur
Dernière modification le 17/12/2010 par Administrateur





Article publié le 07/11/2010 par Administrateur
Dernière modification le 07/02/2011 par Administrateur



Groupe d'Etude des Histiocytoses



Le Groupe d'Etude des Histiocytoses (G.E.H.) est une structure française qui fédère des médecins impliqués à différents titres dans la prise en charge des patients, ou dans la recherche biologique sur cette maladie.

Il compte des pédiatres (qui sont essentiellement oncologues ou hémato-oncologues), un endocrinologue (spécialiste des hormones), des dermatologues. Il y a des biologistes, concernés parce qu'ils sont du côté de l'expertise de la maladie : ce sont des anatomo-pathologistes. Et puis, il y a des chercheurs biologistes qui peuvent venir travailler avec nous.

L'intérêt de travailler dans une petite association très spécifique sur la maladie, c'est de mettre en commun nos moyens, et d'essayer d'organiser le réseau de médecins qui n'appartiennent pas forcément au groupe, mais qui sont amenés à suivre des patients. Donc, cela leur permet d'avoir des informations les plus à jour possible sur cette maladie, de rassembler, de drainer les prélèvements.

 

Visiter le site du G.E.H.



Article publié le 01/01/2008 par Administrateur
Dernière modification le 23/09/2015 par Administrateur